Araméen (soureth)

Informations générales

Grammaire | Lexique | Phonologie | Textes | Interactions de base | Fiche didactique

Le soureth ou néo-araméen du Nord-Est appartient à la famille sémitique. C’est la langue des chrétiens d’Iraq, de l’Ouest de l’Iran, du Sud-Est de la Turquie et de la province du Khabour en Syrie. Il est parlé dans ces pays et dans une diaspora dispersée dans le monde entier (tous les locuteurs originaires de Turquie ont aujourd’hui immigré, en France et en Allemagne pour la plupart). C’était également la langue des juifs d’Iraq aujourd’hui immigrés en Israël. Il comprend de nombreux dialectes et parlers villageois, et reste la langue de communication quotidienne dans les villages et les petites villes chrétiens du nord de l’Iraq. Il existe deux formes standards utilisées surtout à l’écrit, l’une basée sur les parlers Iraquiens, l’autre sur le dialecte d’Ourmia en Iran.

Parlée en : Iraq, Iran, Syrie, Turquie, et en diaspora (Suède, Allemagne, France, Australie, Liban, USA, Canada, Russie)

Statut officiel : Pas de statut officiel, toutefois, en Iraq il jouit d’une certaines reconnaissance : ses locuteurs ont été reconnus comme une minorité nationale en 1972 ; il est enseigné et sert même de langue d’enseignement dans certaines écoles chrétiennes situées dans le Kurdistan autonome.

Nombre de locuteurs : environ 500 000

Classification par familles :

  • langues afro-asiatiques
  • langues sémitiques
  • langues sémitiques du Nord-Ouest
  • langues araméennes modernes

Norme ISO :

  • ISO 639-3 aii (Assyrian Neo-Aramaic)
  • ISO 639-3 cld (Chaldean Neo-Aramaic)
  • ISO 639-3 aij (Lishanid Nosan)

 

Art. 1 de la Déclaration universelle des droits de l’homme :

Kuley bney naše ’ihawi ’azade u-b-xa deza gu ’iqara u-zədqe diyeyhi. ’Itley hawna u-wəǧdan u-’ilazma d-palxi kuley m-uxḏaḏe bgu xa taxmalta d-’axonuṯa.